lundi 24 mars 2014

Plouf...

Connaissez-vous le gag de "Flip Flap la girafe"?  Non? Et bien je vais le raconter pour les ignorants. Il était une fois une girafe dans la savane africaine. Elle déambulait tranquillement en ingurgitant quelques feuilles vertes au sommet des grands arbres. Surgit alors un hélicoptère volant à basse altitude et... Flip Flap la girafe. Décapitée par les pales de l'engin et tenant à peine sur ses quatre pattes. Triste destin.

Aujourd'hui, il y a une nouvelle histoire à raconter. Il était une fois un avion, un MH370 avec une majorité de Chinois à son bord et "Plouf l'avion" dans l'océan indien.

Voir les familles des disparus à la télévision m'a étreint les tripes ce soir. On peut se demander s'il vaut mieux se faire bouffer par les vers lorsqu'on est enterré ou alors se faire sucer les doigts de pied par les poissons. N'empêche, la nouvelle est terrible.  Le cynisme m'envahit mais on va enfin pouvoir faire son deuil de tous ces Chinois. C'est peut-être mieux ainsi que d'être encore baladé pendant des semaines par des théories expliquant la disparition de l'avion toutes plus loufoques les unes que les autres.

Il n'y a pas que ce plouf dans l'océan qui m'affecte ce soir. Il y a également le plouf de la politique française lors du premier tour des élections municipales.

Ce que j'ai entendu des abstentionnistes me laisse songeuse. "Je ne vais pas voter, les politiciens sont tous des menteurs." Et plouf la démocratie et le peuple souverain. Liberté, Egalité et Fraternité.  Marine la blondasse jubile sur les plateaux de télévision avec sa voix rocailleuse et insupportable. On en devient presque écœuré rien que d'entendre ces théories nationalistes foireuses et on se demande ce que va devenir la devise de la République française dans les prochains mois à venir.

Mais quand on voit le spectacle auquel se sont livrées les vedettes au sommet  les dernières semaines, on peut comprendre le ras-le-bol des citoyens français et la poussée du Front national.

Le président est incapable de gérer son pays et de tenir les promesses de sa campagne. Résonnent encore à mes oreilles son leitmotiv lors du débat télévisé avec son ennemi Sarkozy: "Moi Président, je ferai ci et je ferai ça".
"Moi Président" n'a pas fait grand-chose et son gouvernement non plus. Au contraire, ils s'enlisent dans des scandales sans nom et affichent une mollesse et une bêtise qui font frémir le reste des élites européennes. L'Elysée prend la forme d'un immense chapiteau et ceux qui y évoluent ont tout l'air de clowns fantasques. Ne leur manque plus qu'un nez rouge au milieu de leur figure. L'accessoire serait d'ailleurs tout à fait seyant dans la panoplie de spectacle de "Moi Président".

Quant au nain et sa chanteuse écervelée à voix de feutrine , ils seraient écoutés à leur insu. Scandale! Le sir a le beau rôle en invectivant la justice et en la comparant aux activités de la Stasi. On en ri tant il en est ridicule. Il gesticule et fulmine de sa voix de fausset mais qu'en est-il de tous les scandales dans lesquels il a baigné?

Plouf la politique française qui n'en finit pas de se donner en spectacle: des socialistes qui virent à droite, gauche caviar insipide et fantasque;  une UMP qui a la fâcheuse tendance à s'approprier quelques thèses du Front national et une blonde roquet qui dégueule sur ces sales étrangers responsables de tous les maux.

Il n'y a donc guère de surprise à avoir en ce lendemain d'élections. Marine tire simplement son épingle du jeu, profitant du lamentable cirque des fantoches à gauche comme à droite. Heureusement ou malheureusement, on sourit devant l'émotion non maîtrisée de Bayrou devant ses partisans.

Rassurez-vous, la Suisse ne vaut pas mieux que la France. Les partis de gauche et de droite sont incapables de comprendre les inquiétudes du petit peuple et cette apathie crasse fait le jeu de l'Union démocratique du centre. Soudain, le lendemain du 9 février, la Suisse se réveille avec une gueule de bois après la votation sur l'immigration de masse.

Tel un touriste chinois qui flotte dans l'habitacle du MH370, les citoyens nagent dans l'indécision et le ras-le-bol face à des élites dirigeantes qui ne savent même plus se diriger elles-mêmes.

Et plouf la belle idée de la démocratie. Si l'acte citoyen d'aller voter pour élire les dirigeants qu'on souhaiterait éclairés afin de gouverner la Cité se vide de son sens et devient une idée exsangue pour le peuple, que doit-on envisager pour l'avenir de nos pays?

Il y a de quoi se poser des questions et réfléchir sérieusement. L'abstentionnisme ne devrait pas devenir la norme d'un peuple désabusé, ayant perdu confiance dans ses autorités.

Je ne suis pas sûre que le Front national ou l'Union démocratique du centre  soient plus capables de conduire nos pays et de faire en sorte que la liberté, l'égalité et la fraternité soient toujours les ciments de nos démocraties. La peur de l'Autre, le repli sur soi-même n'ont mené à rien... l'analyse du passé pas si lointain que cela devrait nous le rappeler. Et un regard à l'Est devrait également nous faire réfléchir. L'équilibre de nos sociétés est précaire et mérite notre engagement en tant que citoyen. Il exige également de nos dirigeants une plus grande clairvoyance et intelligence afin d'œuvrer pour le bien de la Polis.

Je n'ai guère envie que mes idéaux de société fassent comme un avion: plouf dans le mépris le plus total des libertés humaines et de l'égalité entre les Hommes.

Ce soir, je suis plongée (plouf) dans des réflexions saumâtres. Demain est un autre jour ou alors demain est un autre aujourd'hui. L'avenir me le dira. En attendant, je vais m'acheter une bouée de sauvetage super performante pour mon prochain "voyage-croisière" en avion.


36 commentaires:

Thérèse a dit…

Sur notre carte electorale il est ecrit "Voter est un droit, c'est aussi un devoir civique"
Mais bon je ne sais quoi dire sinon repeter ce que j'entends partout et ce que je pense ce qui revient au meme... je ne dois pas voir ni ecouter les bonnes personnes qui me permettraient de comprendre ou sont les solutions.
Du reste depuis notre arrivee en France je ne fais pas grand chose pour ameliorer la situation sinon en ecoutant les autres s'epancher. Il faut que je m'y mette serieusement.
Rendre le vote obligatoire serait deja pas mal pour un premier pas en France. Cela existe bien ailleurs.

Dédé a dit…

>therese: il serait triste de rendre le vote obligatoire... non? Comme si le citoyen était obligé d'accomplir un acte qui est pourtant le reflet de sa liberté.

Bergson a dit…

tu as encore raison Dédé les abstentionniste ont tord et après ils manisfestent devant la mairie d'Hénin Beaumont : tas de cons

vous finirez comme Creu l'escargot : Un escargot se
promène, arrive un élu des rangers aux pieds et Creu l'escargot.

Peter Olson a dit…

Moi, un immigré dans ce pays que j’aime, mais qui est en train de se casser la gueule ( ?), en bonne (mauvaise) compagnie d’autres pays, j’ai pour la première fois pris ma carte électorale et voté ici. (Je n’ai pas voté en Suède depuis mon départ il y a 40 ans. Je n’ai pas l’intention d’y retourner… alors de quoi je me mêle ?) Comme membre d’un pays de l’Union Européenne, j’ai le droit de voter pour les élections municipales et européennes. Jusqu’à la dernière minute j’ai hésité pour qui voter et même après je me demande si j’ai voté juste. D’ailleurs, assez impossible de voter « juste », quand aucun parti et surtout ses représentants n’inspirent confiance et respect. Je ne sais pas si les personnages politiques qui pensent qu’au mieux pour leurs concitoyens n’ont jamais existé ; aujourd’hui l’espèce semble rare ou non-existant. Le « tous pourris » semble en effet se confirmer. En attendant un changement peu probable, il faut faire avec – on a peut-être ce qu’on mérite.

Jackss a dit…

Dédé,

Ce texte, c'est du Dédé à son meilleur! D'aussi loin que je sois, il me rejoint profondément. J'aime ton titre et le rapprochement que tu fais sur deux événements en apparence isolée. On aurait pu aussi intituler ton billet: Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Le fait que des politiciens nagent en plein scandale, le fait qu'ils nous mentent et nous manipulent effrontément, le fait qu'ils aient souvent de drôle de fréquentations, ça ne me surprends pas beaucoup. Cette race de politiciens existe depuis que le monde est monde.

Mais je trouve qu'on a les politiciens qu'on mérite. Celui qui dit la vérité à peu de chance d'être élu. Les journalistes trouverons vite une faille et feront tout un plat avec une déclaration qu'ils prendront plaisir à déformer. Le politicien qui prendra vraiment à cœur l'intérêt national risque d'être peu populaire. Ce que le bon peuple cherche repose davantage la plupart du temps sur ses intérêts personnels. Je suis souvent surpris de voir comment le citoyen ordinaire peine à distinguer un candidat de haut niveau de celui qui manque d'envergure. Notre faiblesse à bien évaluer, bien écouter, s'informer et s'impliquer se traduit souvent par des phrases telles que :

Ici, au Québec présentement, nous sommes en campagne électorale. Nous irons aux urnes le 7 avril prochain. Les principaux enjeux sont majeurs. Les idées sont très différentes d'un parti à l'autre. Ils sont fondamentaux. On a de vrais choix. Les idées les plus brillantes et les plus emballantes ne sont pas celles qui retiennent le plus l'attention. Mais les préoccupations qui s'expriment ressemblent drôlement aux vôtre, à l'Europe.

Tu a suscité une belle prise de conscience, Dédé. J'ai eu beaucoup de plaisir à te lire. Le ton que tu utilises pour faire valoir tes préoccupations, il est génial!

Jackss a dit…

Dédé,

Je remarque qu'un partie de mon commentaire à Piqué du nez.

Je reprends donc ce petit bout de phrases qui manque: Notre faiblesse à bien évaluer, bien écouter, s'informer et s'impliquer se traduit souvent par des phrases telles que : Ils sont tous pareils! .

Dédé a dit…

>bergson: Arf, l'histoire de Creu l'escargot est pleine d'enseignements... Et quand un escargot meurt écrasé par un élu avec des rangers, c'est presque insignifiant... tandis qu'une girafe, c'est déjà bien plus gros...

>peter: ah tu as voté! c'est bien. Cela fait un bout de temps que tu es en France, et par conséquent, je trouve bien que tu puisses voter pour les élections municipales. Quant à voter pour les "tout pourris", c'est une autre histoire. On fait avec ce qu'on a... Mais je pense que le citoyen, en plus du droit de vote, peut également faire des choses à son niveau. Les mouvements de citoyens sont importants, les actions citoyennes également. La démocratie passe par le vote mais pas seulement. Heureusement qu'on peut encore y croire.

>jackss: Tu soulèves quelque chose d'important. Les médias jouent un rôle primordial dans la conduite de la cité. En effet, les journalistes ont le pouvoir de manipuler et de faire croire à des choses qui ne sont pas vraies. Ne parlons pas de sondages qui souvent ne reflètent pas la réalité. Il est du devoir des citoyens de s'informer mais de quelle information dispose-t-il?

claude a dit…

Moi, je n'ai pas peur de dire que je vais voter quand cela me chante, non quand cela me paraît important.
Déjà qu'on est à moitié en dictature dans ce pays (on a plus le droit de faire ce qu'on veut dans ce pays - tout ou presque est interdit et ce tout ce qui n'est pas interdit n'est pas permis ou presque).
Peter a raison, ce foutu pays est en train de sa casser la gueule. Il y a longtemps que je dis qu'on est dirigé par une bandes de clowns incapables e tmaintenant par leur faute, on a une poussée du FN.
C'était du tout vu.
Je suis allée voter parce que notre Maire ne se représentait pas, et que sur la liste qui m'intéressait il y avait mon beauf et ma belle soeur (ceux qui ne sont pas mariés en eux). La liste a gagné haut la main.
Le maire de la grande ville s'est fait éjecter, c'est bien-fait pour lui, il est en train de défigurer le coeur de la ville.
Le bateau France prend l'eau de toute part et on essaye de tenir la tête hors de l'eau.
Mince !Il est tard, faut que je coupe.

claude a dit…

Ici depuis pas longtemps, en tous les cas pas des lustres il y a une nouvelle piscine. Elle a été baptisée "Plouf". Ben, elle porte bien son nom il paraît côté finances.

Dédé a dit…

>claude: à te lire, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre... ;-). L'appellation de la piscine m'a bien fait rire. Surprise néanmoins de lire que la France est "à moitié" une dictature. Rebellez-vous, REVOLUTION!

claude a dit…

Les dernières élections sont un peu une rébellion mais je me demande s'il ne faudrait carrément une révolution.
J'ai peut-être été gentille quand je dis "à moitié".

Aurélie a dit…

Il me vient une irrépressible envie de citer Hitler : « Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues. » Avouez tout de même que nos politiciens ont bien retenus la leçon… mais où l’ont-ils appris déjà ?

Aurélie a dit…

Mise a part ça, bravo Dédé! beau résumé de la morosité du monde politique... triste reflet de la société dans laquelle nous sommes tous des acteurs plus ou moins muets, plus ou moins insignifiants, plus ou moins déprimés.

Peut-être que les Hommes ne savent plus se battre pour des idées si elles ne servent pas leur propre intérêt...

Quoi qu'il en soit, résistons, par la pensée, par l'acte, par l'art, et surtout par l'humour!!! Encore merci pour ces sarcasmes provocateurs de pensées

Et comme dirait Gilles Deleuze : "Pensez c'est créer!"

Aurélie a dit…

Monsieur Deleuze pardonnez mon manque de concentration : "Penser c'est créer et créer c'est résister"

Miss_Yves a dit…

"L'absentéisme ne devrait pas devenir la norme d'un peuple désabusé, ayant perdu confiance dans ses autorités."
...ayant aussi perdu de vue l'idée que la démocratie s'est construite par des combats !

Dédé a dit…

>aurélie: Deleuze et Hitler... tu fais fort. :-)

Et ils ont tous les deux raison...
dans les citations que tu reprends. ça donne à réfléchir quand même. Et dire que chez nous, on a le mec au catogan qui a presque réussi à me faire croire que les bananes sont bleues. Heureusement, j'ai repris Tintin et maintenant je sais que ce sont les oranges qui sont bleues.

>miss-Yves: Et bien, oui, en peu de mots, vous remettez l'église au milieu du village. Il a fallut se battre pour la démocratie, on ne devrait jamais l'oublier.

>claude: la France une dictature? On ne va pas être d'accord sur ce coup-là.

Dédé a dit…

>miss-Yves: en relisant mon texte ce matin, j'ai remarqué que j'avais écrit "l'absentéisme" au lieu de l'abstentionnisme... Quel lapsus révélateur. Mais je préfère quand même "l'abstentionnisme" qui me laisse croire que les absents s'intéressent quand même au politique. Erreur réparée.

Cergie a dit…

"Flip Flap" n'est pas très réaliste, il faudrait que la girafe ait le cou dépassant de la cime des arbres de la hauteur de l'hélico au moins. Ce qui est moins drôle et plus réel, est la mort tous les ans de petits faons, de bébés perdrix et de lièvres tapis dans les champs de blé au moment de la moisson...

Cergie a dit…

"Plouf" me fait penser à la piscine dans la rue Désnoyez à Belleville sauf qu'elle s'appelle la piscine Alfred Nakache. Parfois il y a des rapprochements drôles.

Cergie a dit…

"Tous pareils", "tous pourris" ? L'enfer c'est toujours les autres. La France bascule d'un coté, elle bascule de l'autre, elle n'a pas de score de république bananière dans l'ensemble sauf parfois à l'échelon local. 50% et un peu plus, 50% et un peu moins. Certains mots dépassent la réalité.

Cergie a dit…

Quelle est la différence entre démocratie et démagogie ? Le peuple est dans les gradins et lève son pouce, les gladiateurs un peu masos sont dans l'arène et sont sanctionnés et roule et roule, et la mémoire qui flanche...

Cergie a dit…

Passe une bonne journée, Dédé !
Et gros bisous à toi !

Ceciel a dit…

Comme je l'ai entendu la semaine dernière : "si tu veux avoir le droit de râler ces six prochaines années, commence par aller voter !".

C'est l'printemps :)Un petit billet d'humeur qui ne devrait pas vous déplaire : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=864794

Dédé a dit…

>cergie: je veux croire que le peuple peut voter pour des non-démagogues. Quant aux hérissons, ils ont un triste sort, c'est vrai. A quand un politicien qui s'intéresse au triste destin des animaux victimes des moissons?

>ceciel: une grande pensée. :-)
Je vais aller regarder le billet. Merci du passage.

claude a dit…

Pour te faire plaisir, je dirai alors juste un petit chouïa.

Fifi a dit…

On ne peut plus faire confiance aux hommes politique :-(
Moi-même,je ne me fais plus confiance parfois :-(
:-)

Dédé a dit…

>claude: le but n'est pas de me faire plaisir. :-) C'est pas moi qui habite en France...

>fifi: ah bon et pourquoi vous ne vous faites plus confiance? ;-) une anecdote pour nos aimables lecteurs? ;-)

Thérèse a dit…

Ah ben non, moi je maintiens le "vote obligatoire" sans punition avec, vu ou en sont les choses... car on vole, on triche, on ment on n'est pas puni pour certains j'entends, par pour d'autres. Alors on saurait peut-etre ou en est la France dans ses idees profondes et cela encouragerait peut-etre certains a se reveiller et a oeuvrer pour procurer du travail a ceux qui n'ont pas de pain sur la table.
Et puis depuis belle lurette on ne vote pas "pour des idees" mais "contre des idees."
Pour dimanche je regarde celui dont je n'aime pas la majorite des idees et je vote contre...

Dédé a dit…

>therese: "VOTER CONTRE", nouveau slogan du 2ème tour.

claude a dit…

Y en a un ça fait deux ans qu'il nous ment. Pof ! Il a été puni.
Moi, je ne vote jamais contre, toujours pour les mêmes idées.
Y a que là que je ne change pas de chemise, même si on se prend une veste.

Marguerite-marie a dit…

je ne pense pas que le vote doit être obligatoire. Il faut essayer d'éduquer les jeunes ...qui n'ont que le mot "démocratie" à la bouche comme un slogan, mais qui n'a que le sens de "mes droits" Regardons les gens qui se dirigent vers les bureaux de vote, il y a des gens âgés pour qui c'est un devoir. Les femmes d'un certain âge, en France savent qu'elles n'ont pas le droit de vote depuis des siècles et même si le temps est beau, si elles sont fatiguées elle vont voter.
Chez nous il y a eu 70% de votants, il faut dire que le maire sortant a été assez odieux entre les deux tours car il sentait passer le vent du boulet ou les pales de l'hélico!!!
un bon politique doit savoir qu'il y a des attaques qui desservent la cause et ne font que victimiser l'attaqué.



Fifi a dit…

Avant tout une manière de dédramatiser la vilénie des hommes politiques, Dédé! :-)
Et puis dans la vie courante y a tellement de trucs qui se bousculent dans ma tête que j'oublie, si j'oublie de les noter. Alors je ne me fais plus confiance :-)

Solange a dit…

Nous allons voter dimanche prochain ici et je ne sais toujours pas pour qui, il faut croire que c'est partout pareil, les gens de qualités sont devenus rares.

Dédé a dit…

>Marie-Marguerite: vous avez raison. Inculquer aux jeunes générations l'esprit civique est un objectif que les Etats de droit devraient suivre.

>fifi: il y a peut-être des thérapies cognitivo-comportementales qui pourraient remédier à cela. :-))

>solange: heureusement que nous, nous sommes de qualité. ;-)

claude a dit…

C'est sympa d'être passée chez Belle Maman. Merci pour elle.

Miss_Yves a dit…

Il y a parfois, dans une commune 5,6, 7 listes...et malgré cela , toujours des abstentionnistes: je leur suggère de composer leur propre liste