vendredi 16 août 2013

Sus aux requins: révolution!

 



Lu ce matin dans la presse qu'une dame s'est fait arracher un bras par un requin à Hawaï pendant qu'elle prenait son bain dans la Grande Bleue.

Un témoin raconte: «Nous avons entendu un cri qui venait de la mer, un cri impressionnant».

C'est terrifiant. La mer se met à gueuler. Pourtant je me rappelle quand je regardais "Le Grand Bleu" que tout n'avait l'air que quiétude et volupté dans les fonds marins.

Salopard de requin. On ne sait pas dans quel état se trouve la victime. On espère qu'il lui reste encore l'autre bras et qu'elle pourra manger encore du bon chocolat suisse car tout le monde sait que "pas de bras, pas de chocolat".

Moi aussi j'ai envie de gueuler parce j'évolue dans un monde truffé de requins. Des gros, des petits, des beaux, des pas beaux, des cons, des intelligents.

Je suis en train de compulser mes assurances ce matin car je vais devoir partir à l'étranger. Il me faut une assurance annulation et rapatriement et je me rends compte que je n'ai pas cela alors que je paie un saladier pour des assurances de toutes sortes. Les assureurs sont des requins. Il faut toujours souscrire à des trucs improbables, relire les contrats et les conditions souvent illisibles à l'oeil nu car écrites en caractères minuscules. Bientôt, quand on ira aux toilettes, il faudra une assurance "dégâts d'eau" car on ne sait jamais au moment où on tire la chasse si la moitié de l'immeuble ne va pas nous arriver sur la tronche.

Les banquiers ont aussi des gueules de requins. On dépose son pognon sur des comptes en banque qui ne rapportent bientôt plus rien. Les taux d'intérêts sont ridicules et puis nous ne sommes même pas sûrs que notre argent est en sécurité. J'ai rencontré un Chypriote hier qui m'a décrit avec les mains (je ne comprends pas sa langue) les agissements de sa banque. Je suis presque tombée en dépression en l'écoutant et me suis demandée toute la nuit si je n'avais pas intérêt à déposer mes liasses de billets dans un oreiller, comme feue mon arrière-grande tante Augustine de la Motte du Dessus. Le Chypriote gesticulait tellement sur le passage pour piétons quand il me racontait tout cela que tout le monde a crû qu'il faisait la circulation et nous avons assisté à des scènes apocalyptiques de conducteurs complètement déphasés au volant de leurs voitures.

Les employeurs peuvent également être des requins. Avec de grandes dents pointues. Ils nous pressent comme des citrons. Cela ne m'étonne pas que les gens pètent les plombs les uns après les autres sur leurs lieux de travail. Même les psychologues et les psychiatres ingurgitent des petites pilules roses, n'en pouvant plus d'écouter les jérémiades de ces nouveaux dépressifs, "les burn-outés".

Je regarde mes bras ce matin. Ils sont encore accrochés au tronc. C'est un miracle dans cette jungle de requins. Je suis vivante et entière. Peut-être qu'il me manque quelques neurones mais cela est dû à une consommation de bières particulièrement élevée en ces temps de grandes chaleurs estivales. Mais j'arrive encore à réfléchir et à m'indigner. N'est-ce pas monsieur Hessel?

J'ai aussi des mains au bout de mes bras, ce qui est plutôt pratique pour foutre des claques.

C'est décidé, dès maintenant je vais donner des coups de mains (entendez par là des claques sonnantes) à quelques requins à grande gueule. Je vais leur arracher leurs nageoires. Je commencerai par la nageoire dorsale, je passerai ensuite par la nageoire caudale puis par la nageoire anale (aïiiiiiieeeee) et terminerai par les nageoires pelvienne et pectorale.

Cela va saigner, je vous le garantis. Et ça va gueuler.

La révolution contre les requins est lancée dès ce vendredi 16 août 2013. Il faut arrêter de nous prendre pour des cons de baigneurs qui ne savent pas nager dans cette société de pourris.

Le requin scie aura un traitement très spécial car pour lui, je vais utiliser ma tronçonneuse de compétition, celle à 10 vitesses. Il faut savoir faire souffrir ses victimes avec délectation.

Sus aux requins de toutes sortes!




P.S 1. Suite à la publication de cet article, notre ami Ben, fervent défenseur des requins, nous a expliqué avec emphase que la population des requins diminue au fond des océans et que cela va poser un réel problème car ils sont au sommet de la chaîne alimentaire et représentent de ce fait de véritables régulateurs de la vie aquatique. Nous avons dû spécifier à notre ami Ben que nous n'allions pas éradiquer les fonds marins. 

Le numéro de compte pour l'Association de défense des vrais requins est le suivant.
10-578947-4 avec mention: "Sauvons les vrais requins"

Merci de votre générosité. 

P.S. 2: Suite à la publication de cet article, Hobbes, de son petit nom Thomas, qui a dit une fois: "l'homme est un loup pour l'homme" vient de m'appeler de l'au-delà avec son Samgung S4 pour rectifier ses propos ainsi: "l'homme est un requin pour l'homme". 
Nous le remercions de sa précieuse contribution. J'aime bien Hobbes. Quand il faisait de la course à pied (les 20 km de Lausanne), j'allais toujours l'encourager sur le parcours en criant: "Hobbes, Hobbes, Hop, Hop". 





53 commentaires:

hpy a dit…

Que voulez-vous, nous vivons dans un monde où les gros mangent les petits! (Ce serait d'ailleurs amusant de voir une fourmi manger un requin en une seule bouffée, ou même juste lui arracher un aileron d'un coup de dent acérée...)

bendesbois a dit…

oui, les requins, c'est notre vie à tous...
Sauvons les requins avant qu'il n'en reste quin...euh...qu'un...

Et d'en conclure par cette exclamation de Rusty rendue célèbre par une série télévisée des années 70 :
"Yahooooo Requinquin"

Dédé a dit…

>hpy: les fourmis peuvent être très très méchantes. L'autre jour, après que j'ai parlé avec un Syrien qui gesticulait au milieu d'un passage pour piétons me racontant l'horreur de Damas, une fourmi s'est précipitée sur moi et m'a mordu la jambe. Si, si je vous assure.

>ben: tu touches combien de commissions dans ton association de défense des requins?

bendesbois a dit…

Erratum :
En fait la série date des année 50, mais comme je l'ai vue dans les années 70, j'ai confusionné...

bendesbois a dit…

@Dédé :
ma commission n'est pas énorme, juste de quoi me requinquer... :D:D:D

Dédé a dit…

>ben: tiens, tu fais plus jeune que ton âge. :-))))))

Dédé a dit…

>ben: t'es complètement marteau! Tu sais que c'est illégal. Tous les requins marteau le savent!!!

bendesbois a dit…

Quant aux phobies spielbergiennes concernant les requins blancs, ce sont des légendes urbaines !!!

Chacun sait bien en effet qu'un p'tit coup de blanc n'a jamais fait de mal à personne...

Dédé a dit…

>ben: mais tout le monde sait qu'un requin qui mord, ça fait un coup de rouge.
Et tout le monde le sait aussi: "blanc puis rouge, rien ne bouge, rouge puis blanc, tout fout le camp"

bendesbois a dit…

Et comme le disait si bien le Général Custer (ou Sheridan selon les versions...) : "Un requin mord est un bon requin"

Je connaissais bien Calvin Hobbes mais pas Thomas... Par contre, il aurait dû dire que l'homme est un requin pour le requin...

Dédé a dit…

>ben: thomas est un mec sympa, il s'habillait souvent chez Calvin Klein.
Calvin Klein a dû se battre comme un requin pour se faire une place de choix dans le monde de la mode et de la parfumerie. C'est normal de se battre comme un requin car on raconte que Calvin était petit (klein) et que pour être admis dans la cour des grands, cela n'a pas été facile pour lui.

hpy a dit…

Oui, c'était un jour férié - mais pas pour les requins. Ni pour le fourmis, et surtout pas pour les fourmis rouges. Si les fourmis rouges vivaient dans la mer, les requins n'auraient qu'à bien se tenir. Personne ne peut gagner contre les fourmis rouges. Même pas un requin de la finance et surtout pas un assureur.

hpy a dit…

PS. Je viens de vider huit petits requins fraîchement pêchés dans un étang pas loin d'ici. Je vais faire du gravlax avec un, je vais en préparer deux au four ce soir et le reste ira dans le congélateur, dans le compartiment qui est réservé aux fourmis rouges.

Dédé a dit…

>hpy: je ne sais pas si les fourmis rouges savent nager. Mais on peut leur fournir des bouées en forme de canard pour qu'elles puissent se battre contre les requin assureurs et de la finance internationale.

Les fourmis rouges vous les cuisinez comment? parce qu'il paraît que c'est très bon sur un lit de requins.

hpy a dit…

ON va faire une étude pour savoir si le fourmis rouges nagent aussi bien que les requins en eau trouble. Vous trouvez l'eau trouble, je fournis les fourmis rouges. Reste à trouver un lit pour requins.

ELFI a dit…

calvin klein, un requin... j'ai compris ... ce bleu affreux!

Thérèse a dit…

D'abord je suis contente que Delphinium puisse toujours manger du chocolat... on saura quoi lui offrir lorsqu'on la rencontrera.
Monsieur Hessel: il ne laisse pas beaucoup de place aux femmes dans un des livres qu'il a écrit alors je le boude un peu...
Personne n'a encore parlé du poisson masqué dans l'eau verte: un requin en route pour Venise?
Je jette ici mes paroles à l'eau sans avoir parlé des banquiers avec qui nous nous démêlons et si quelqu'un a une bonne loupe je suis preneuse ainsi qu'un bon traducteur de français en français cela pourrait aider également.
Côté assurances j'ai signé sans l'aide d'une loupe, aurais-je eu tort?
Bon ce n'est pas le tout mais maintenant je vais me mettre à rire (tout haut.)

Marguerite-marie a dit…

je fais comme Thérèse mais j'ai ri depuis le début... rien ne peut plus me détendre que les histoires loufoques... même si le fond est bien sensé et malheureusement inquiétant.
je suis étonnée toutefois:
1 je savais que les suisse(sse)s aimaient le chocolat SUISSE mais je ne pensais pas que la Suisse est devenu un bon et brave pays d'accueil (Chypriote, Syrien agités et gesticulant en toute impunité dans les rues). ça me laisse espérer que ça dégorgeras certaines de nos cités un rien agitées...
2 je viens d'apprendre qu' Hélène du "Nord" cuisine les fourmis rouges avec des requins d'eau douce
3 quant aux Banquiers la Bretagne s'honore d'un trader bigouden célèbre qui a été le plus fort, mais qui maintenant se trouve confronté à des requins plus forts encore que lui.

Dédé a dit…

>elfi: l'histoire était compliquée, avec plein de rebondissements mais c'est bien si vous avez tout compris. :-)

>therese: Delphinium aime le chocolat mais en petites quantités.
Le poisson masqué dans l'eau verte sur la photo? peut-être le monstre du Loch Ness? :-))
Je vous assure , pour signer des contrats, il faut TOUJOURS une loupe.

>marie-marguerite: la Suisse a une longue tradition d'accueil des personnes qui sont en situation difficile. Maintenant on a un parti politique qui est en train de serrer la vis. "situation difficile" devient de plus en plus complexe à définir. Une chose est sûre, on accueille plus facilement les gens qui viennent de pays en guerre que les gens qui viennent de pays en situation économique difficile. Pourtant le Chypriote était bien là, sur un passage pour piétons.

Quant à Hpy, on sait qu'elle manie la pelle avec dextérité mais elle est aussi très à l'aise devant les fourneaux.

Pour le Bigouden, c'est triste. Il faut qu'il se mette au biniou et à la bombarde.

claude a dit…

Trop tard pour tout lire à cette heure, mais je vais repasser.

Bergson a dit…

si tu ne veux plus avoir de problème mets tes mains dans tes poches, commence à siffler et va te balader à côté des requins ils vont baver sur cette astuce.

Bergson a dit…

ou alors prends le sous marin de Tintin ; mille sabords!!!!

Dédé a dit…

>bergson: Tu crois que les requins bavent? mais c'est dégueulasse!
Mais ok pour le bon conseil, je vais prendre le sous-marin de Tintin et je vais les insulter comme le faisait le capitaine Haddock.

"moules à gaufres, ectoplasmes, poissons d'eau douce!!!"

Solange a dit…

Avec tous ces conseils je me sens rassurer.

Etienne a dit…

Sacré programme ! Tu as prévu quoi pour le Vilb-requin ? Et les requins de la collection Arles Requin, ils sont aussi très dangereux, non ?
Sinon c'est bientôt ce voyage ?

claude a dit…

On se fait tous bouffer par des requins, je parle des faux bien sûr. On a un spécialiste en ce moment. Il nous bouffe par tous les bouts ; d'ailleurs, ça va péter à la rentée ; faut pas pousser quand même, il y a des limites à ne pas dépasser,
C'est comme pour les nageurs, qu'est-ce qu'ils vont nager dans les eaux à requins, faut les laisser tranquilles ces bêtes là, la mer est leur domaine. Ils nous mangent, mais nous on les mange aussi ; une touffade de requin, c'est super bon.

claude a dit…

erratum : touffée de requin peut-être.
Je vais chercher ma recette pour Hélène.

hpy a dit…

Voilà, ça y est, j'ai blogué mes petits requins!

Dédé a dit…

>solange: moi je ne suis jamais rassurée quand j'ai à faire à des requins.

>etienne: Je vois que tu as des lectures très intellos: la collection Arles Requin. :-)) Le voyage c'est pour septembre... Je vais nager avec les requins. :-))) (mais non c'est pas vrai)

>claude: J'ai déjà dit que ton requin est accompagné par d'autres requins... il n'est pas tout seul et ce n'est pas tout de sa faute. :-)
Une touffade de requins? quoi? tu manges cela? :-))
Moi je n'ai jamais mangé de requins. Je ne suis pas comme cela.

>claude: une touffée? une touffe de requins?

>hpy: pauvres, pauvres bestioles

claude a dit…

C'est très bon le requin qu'on appelle aussi veau de mer sur les &tales. Cela a plus le goût de viande que de poisson.

Cergie a dit…

Bien entendu à présent tu es rédactrice d'un blog texte plutôt mais je note la photo qui ressemble à une peau de requin (dont on s'inspire pour faire des maillots de bain qui glissent bien à la différence des peaux de lapin qu'on met sous les semelles ou les skis pour ne pas glisser)

Cergie a dit…

A propos des attaques de requins, bien entendu c'est regrettable mais c'est comme les accidents de trains, il y a tous les jours plus de morts par la route ou la noyade que toute l'année par la faute des requins.

Cergie a dit…

Les chypriotes parlent donc avec les mains, c'est comme les italiens alors... C'est une façon d'avoir l'accent...

Cergie a dit…

Avec tes sous tu ferais mieux de t'acheter un bien immobilier mais pas une résidence service car il paraît que c'est l'arnaque au niveau des charges exorbitantes et des services facturés même non consommés.

Cergie a dit…

(Next fois tu nous dis où tu vas et si c'est pour le travail comme en Turquie jadis tu allas.)

Cergie a dit…

(Ou tu viens à Paris peut-être ?)

Dédé a dit…

>cergie: quand on fait du ski de randonnée, on dit qu'on fait de la peau de phoque, mais ce n'est pas de la peau de phoque qu'on met sous les skis pour adhérer à la neige à la montée. C'est bizarre hein?!
Et puis non, je ne vais pas partir en Turquie mais je t'expliquerai tout cela dans un petit mail.
Et non je ne viens pas à Paris, en tous cas pas pour l'instant. ;-)
T'embrasse!

Bergson a dit…

tu sais bien qu'il y a 2 sortes d'homme ceux qui se rappellent et les autres qui regardent Tuco dans son bain france3

claude a dit…

Je t'ai répondu sur mon blog.

Miss_Yves a dit…

En lisant ton texte et les comm. y aurait de quoi rire comme une baleine (ou rire jaune)

Cette photo me méduse!
Merci de ta visite d'outre -monts, et de ton point de vue de connaisseur (euse ? )

Miss_Yves a dit…

?
car l'usage n'admet pas de féminin, même si les femmes s'y connaissent.

hpy a dit…

La dame est morte.

Dédé a dit…

>miss-yves: peut-être dit-on "connaisseure"? Rire comme une baleine, j'aime bien cette expression. Ca doit être rigolo de manger à longueur de journée du plancton.

>hpy: ?

Nathalie Beaumes a dit…

Le problème avec les baleines qui rient c'est qu'elles ont souvent du krill qui leur reste coincé entre les dents, je veux dire entre les fanons, et ça fait pas très beau sur les photos. C'est pour ça qu'elles sont sorties du champ de la photo de dédé, elles étaient parties se laver les dents. Les requins n'étaient pas là non plus, l'un s'était enfui avec le bras de la victime et les autres avaient fui par peur des représailles humaines. C'est que ça a la dent dure, les hommes, quand ça crie vengeance. Il y en a qui ont fini en soupe d'aileron de requin pour moins que ça !

Pour ce qui est de ton assurance annulation, tu n'aurais pas payé ton voyage avec une carte bancaire par hasard ? Bleue, visa, mastercard, diners, amex ? Parce que si oui, il y a toutes les chances pour que ton assurance annulation soit incluse dans les prestations de la carte, même si elle n'est ni Gold ni platine. Vérifie avant de racheter une autre assurance parce que vraiment, tu en as sûrement déjà une quelque part.

Et puis à part ça, rigole, rigole, pendant que tu as encore un sourire accroché à la figure, fous des baffes tant que tu as des bras attachés au tronc et des mains au bout des bras, cours tant que tu as des jambes et bois tant qu'il te reste un coude à lever, on ne sait pas de quoi demain sera fait, olééééééé !


Nathalie Beaumes a dit…

Et j'oubliais la bise !

claude a dit…

Coucu Dédé ! Coucou Nathalie !

Dédé a dit…

>nathalie: ça n'existe pas les cure-dents pour les baleines? :-))
Pour l'assurance annulation, non je n'ai pas payé avec une carte visa ou autre, c'est bien cela le problème. Mais bon, de toutes façons, les assureurs sont des requins. D'une manière ou d'une autre, carte ou pas.
Je n'ai pas trop ri cette semaine au travail. Mais peut-être que je vais rire plus pendant le WE. Je t'embrasse et merci de ton passage ici.

>claude: COUCOU. :-))

Marguerite a dit…

N'est ce pas une méduse qui flotte entre deux eaux en haut à gauche de ta photo ou bien serait-ce un sac en plastique ? Les méduses n'ont pas de dent mais elles ont des serpents qui sifflent sur leurs têtes et ce n'est pas agréable de les rencontrer...

Marguerite a dit…

(Les volets de la bastide ont sans doute été peints avec un pot "fausse peinture bleue qui s'écaille" pour faire style antique et décadent)
Bon ouik !

Alain a dit…

Et que penses-tu des requins pèlerins ? On dit qu'ils ont envahi la Bretagne cette année. Rien de plus normal d'ailleurs vu le nombre d'églises et de calvaire qu'on y rencontre.

hpy a dit…

Alors, c'est pour quand le prochain texte?

Jackss a dit…

Bonjour Dédé

Tout à fait savoureux ce billet. J'adore les allusions. Les requins ont dûentendre ton message. Ces jours-ci, une dame de 64 ans a réussi un exploit. Elle a traversé à la nage, sans cage, la traversée d'une mer infestée de requins, sans être touchée. La distance a été parcourue en 54 heures.

Hier, ici on a repris les audiences de la commission d'enquête sur la corruption et la collusion dans l'industrie de la construction, les gouvernements, la mafia, les syndicats et les partis politiques. Ce qu'on entends dépasse tout ce qu'on aurait pu imaginer. Mais l'existence même de cette commission, l'intérêt de la population sont déjà très rassurant pour l'avenir. Dans le reste du Canada, on se dit horrifiés, comme si la corruption n'existait qu'ici. Le fait de la recnnaître, la dénoncer est déjà un très bon signe. Et ça donne de bons résultats.

Sans commission d'enquêtes permanentes sur les pouvoirs publics les pires abus peuvent se structurer et devenir incontrôlables. Ton indignation me plait.

Dédé a dit…

>marguerite: c'était le monstre du loch ness, mais il ne faut pas le dire aux autres. Il est très timide et n'aime pas la publicité.

>alain: les requins pèlerins sont très pieux... tout le monde le sait.

>hpy: je voudrais bien mais je n'ai pas de temps...

>jackss: indignons-nous ensemble.
La corruption est un fléau, quand elle apparaît au grand jour, le public s'insurge...mais comme tu le dis, la dénoncer est déjà un pas en avant.