mercredi 16 octobre 2013

La complainte du tube cathodique

J'aurai pu dénoncer le cirque dans lequel évoluent les clowns américains, fustiger ces imbéciles à gros nez rouge qui papotent pendant des heures au sujet de tableaux, de chiffres faramineux et qui font que toute la planète s'angoisse à l'idée que ce pourrait être une crise économique sans précédent s'ils n'arrivent pas à s'entendre.

J'aurai pu gloser sur le fait que les immigrés africains ne savent pas nager et qu'ils finissent lamentablement au fond de la Méditerranée à donner à manger aux poissons.

J'aurai pu dénoncer l'ascension du parti de Marine le Pen en France dans tel bled du Sud mais finalement je me dis que si les gens votent à l'extrême, c'est qu'il y a une insatisfaction générale et que ceux qui pourraient trouver des solutions sont des ânes bâtés. 

J'aurai pu encenser l'équipe suisse de foot qualifiée pour la Coupe du Monde au Brésil mais qui va se ramasser dans les dents lors de son premier match contre je ne sais pas qui. 

J'aurai pu mais non, je n'ai pas eu le courage. Je n'avais pas envie que mes neurones s'entrechoquent dans des dénonciations et des écrits politiques qui finalement n'intéressent personne. Et pour tout dire, j'étais occupée par bien d'autres choses, beaucoup plus importantes pour mon avenir et mon bien-être personnel. C'est vrai, je commence à devenir égoïste et je crois qu'il vaut mieux que je pense plus à moi et moins aux autres.

Mon esprit bassement matériel et totalement étriqué est effet pris par des considérations purement basiques mais qui accaparent toute mon attention depuis quelques jours. Lorsque je suis revenue de mes vacances et que je me suis vautrée lamentablement dans mon fauteuil en commençant mon travail de zapping, j'ai pu me rendre compte que mon vieux téléviseur se portait plus très bien. Son tube cathodique n'avait pas subi de dommages irréparables pendant mon absence mais il n'était plus du tout dans l'air du temps. A l'heure du tout numérique, ma vieille télévision n'arrivait en effet plus à capter les chaînes numériques et mon fournisseur d'accès avait encore fait disparaître un nombre certain de chaînes depuis le début du mois de septembre. Consciente de cette perte d'informations primordiales et du vide intersidéral qui s'installait sur mon écran, j'ai dû prendre une terrible décision. Il me fallait changer d'appareil pour être de nouveau connectée au monde et pouvoir bénéficier de toutes les conneries que les chaînes publiques nous balancent à longueur de journée.

Ainsi, dans un déchirement larmoyant, ma vieille télévision et moi nous nous sommes séparées et je l'ai laissée seule dans une déchetterie horrible et froide, à côté d'un tas de détritus immondes et sans nom. Madame T. était âgée de dix ans et quelques mois. Elle était énorme et toute grise, pesait plus de vingt kilos. Fidèle, elle m'a accompagnée des soirées entières, plantée dans son coin, supportant mes grognements devant les mimiques de Claire Chazal, mes hurlements d'encouragement devant des compétitions de ski alpin (Hop Didier!!!) et mes larmes devant des téléfilms débiles du dimanche après-midi. Mais il était temps de nous séparer et de tourner la page de dix ans d'une relation cathodique hors du commun.

J'ai donc décidé, afin de poursuivre mes efforts d'abêtissement et d'asservissement à la culture dominante, d'investir dans un nouveau téléviseur. Pendant plusieurs jours, j'ai compulsé des sites internet dévolus à la vente de ces appareils et me suis arrachée les cheveux en analysant les multiples caractéristiques techniques que je ne comprenais pas. J'ai demandé des informations auprès de mes conseillers personnels et mon choix s'est enfin porté sur une marque bien précise, dont je dois bien sûr taire le nom ici. J'ai opté pour un modèle adapté à mon intérieur. Ni trop grand pour ne pas rendre jaloux mes voisins et mes rares invités. Ni trop petit afin de ne pas paraître pour la dernières des nulles qui a une télévision minable. Lors de ma visite dans le magasin (il a fallu que je me conditionne plusieurs heures auparavant pour ne pas paraître trop débile devant le vendeur), j'ai testé différents modèles et je me suis décidée pour un téléviseur intelligent qui me permet non seulement de regarder les chaînes et leur débilités sans nom mais également de surfer sur internet depuis mon fauteuil sans allumer mon ordinateur et sans regarder mon téléphone portable. La classe!

Je suis rentrée à la maison très fière de ce nouvel achat. Contrairement à Madame T. que nous avions transportée à deux il y a un temps immémorial, je pouvais porter le grand paquet toute seule, comme une grande, sans avoir à me torturer le dos sous le poids d'un mastodonte de technologie. Après quelques réglages de rigueur, j'ai pu alors apprécier avec un ravissement hébété les différences notables entre l'ancienne télévision et la nouvelle. Lorsque je regarde Top Models (Amour, gloire et beauté pour les francophones), je suis ébahie de la blancheur exquise des dents de Taylor et des reflets chatoyants dans la chevelure de Steffie. Avant, toutes ces donzelles étaient ternes, poupées sans saveur sur un petit écran de 55 centimètres de diagonale. Maintenant elles crèvent littéralement l'écran, surtout les seins refaits de Mme Taylor.
En visionnant les nouvelles suisses, les yeux de Darius captent toute mon attention. J'ai même failli être hypnotisée par le bellâtre alors que son studio d'enregistrement se trouve à des kilomètres de mon appartement. J'ai aussi pu contempler des manchots empereurs absolument magnifiques sur la chaîne Escales. J'ai toujours su qu'ils avaient des robes noires et blanches mais là, le blanc était plus que blanc et le noir plus que noir. J'en suis restée bouche bée. J'avais presque l'impression que lesdites bestioles se balançaient au milieu de mon salon tellement l'image était nette et les couleurs éclatantes. En plissant le nez, je pouvais sentir les embruns de l'océan et j'entendais nettement le cri des mouettes. Fabuleux!

Mais je ne suis pas encore remise de toutes mes émotions. Avoir un nouveau téléviseur, c'est bien mais maintenant il s'agit de s'intéresser à l'abonnement du fournisseur de chaînes. Car avec un tel appareil, un nouvel abonnement s'impose afin de bénéficier de tous les avantages de cette technologie. Plusieurs options se présentent à moi: celle de tel fournisseur qui me propose un abonnement pack avec internet, la télévision numérique, le téléphone fixe et portable; tel autre suggère un autre pack mais sans le téléphone fixe. Il faut encore m'intéresser au flux pour la connexion des données et savoir qu'est-ce qui est le plus adapté à mon utilisation de tous ces petits appareils qui peuplent mon quotidien. Et là, je commence à me poser sérieusement des questions.
Je ne comprends pas grand-chose aux différentes options envisageables et je ne sais même pas si j'ai envie de saisir les subtilités de toute cela. Et si je me rends dans telle succursale de tel fournisseur au centre ville, je sais que je vais devoir attendre dans une queue de consommateurs trépignants qui, tout comme moi, veulent avoir accès au maximum afin d'être connectés au monde et cela dans les meilleures conditions possibles.

Le bonheur passe-t-il par le visionnage de la télévision? Est-ce que je vais me sentir mieux si je peux capter Al-Jazeera et me faire endoctriner par des mecs barbus? Vaut-il vraiment la peine de voir les effets de la chirurgie esthétique sur une pétasse blonde, reine d'un sitcom sur la chaîne américaine no 585895889? Le dernier tube de tel crétin rappeur va-t-il changer ma vie? Les complaintes de Mamie Esmeralda en espagnol se plaignant de la baisse de son pouvoir d'achat vont-elles me tirer les larmes? Malheureusement, je crois que je suis trop avancée dans le processus d'avilissement et qu'il me faut continuer ma quête de la dernière technologie et de tout ce qu'elle peut offrir.

Ainsi, quand j'aurai un peu plus de temps, j'irai m'enquérir des avantages et inconvénients de tel abonnement. Mais pour l'heure, il est temps de choisir mon programme pour la soirée et là, même si je n'ai pas encore 250 chaînes, je n'ai que l'embarras du choix: une série américaine avec des poupées gonflables qui résolvent des énigmes avec des pinces à épiler? un blondinet qui a des visions extralucides? une comédie française qui ressemble plutôt à une mauvaise farce tragique? (téléréalité sans doute...), un débat avec des politiciens suisses devant lequel je vais inévitablement m'endormir ou Plus belle la vie? (vraiment plus belle avec ces couleurs chatoyantes sur mon écran)...
Si j'allais lire un bouquin dans mon bain? Ce serait plus simple....

Et soudain, une vision d'horreur s'impose à moi. J'ai également prévu de changer d'ordinateur portable. Le mien est âgé de 7 ans et il commence à avoir des signes certains de fatigue. Et puis la chaîne Hi-Fi pour écouter le dernier tube hip hop de Jean-Sébastien Bach?
Et mon aspirateur pour aspirer les cons?
Et mon fer à lisser?
Et mon téléphone portable?
Et mon joujou sexuel qui n'est pas connecté directement à internet et qui ne fait pas la vaisselle??
Et? et?

Bon sang, quand arrivera le petit génie qui inventera enfin un seul appareil électroménager multitâches? Et surtout, surtout qui créera un écran nous transmettant des matchs de tennis durant lesquels Federer jouera parfaitement sans être obligé de se mettre à la pétanque et au sirotage de pastis?





19 commentaires:

claude a dit…

Purée !
Je tape un devis pour mon boss et je reviens si j'ai le temps, sinon à demain !

claude a dit…

Un jour mon fournisseur de bigo fixe, de portable de d'internet m'appelle pour me demander si je voulais internet sur mon portable en me vantant que je pourrais lire mes mails et en envoyer et tout le tralala. Je lui ai répondu que j'avais un portable pour téléphoner et un ordinateur pour interneter.
Quand nous avons acheter notre grand écran plat, notre vieille grosses grise qui pesait des tonnes est tombée en rade, je pouvais prendre le pack téléphone, internet et télé, il parâit que cela revient moins cher. Le hic est que quand tu a une connection internet coupée, tu n'a plus de bigo ni de télé.
Tu vas me dire que cela évite de regarder que des conneries.
Moi je me contente des actus, aux films intéressants, aux docus super chouettes et instructionnants.
Aux matchs de foot quand nos Bleus jouent bien et au rugby aussi.
Le tennis j'ai un peu abandonné depuis que Rodger et Nadal gagnent tout.
On peut dire tout ce qu'on veut sur la télé, mais n'empêche que c'est un peu une empêcheuse de s'ennuyer en rond.
Bises

ELFI a dit…

un cri passionnant!
tv et moi.. je me pose une seule question..je la jette par la fenêtre ou pas encore ?

Jackss a dit…

Dédé

Je comprends bien ton cri du cœur. C'est vrai qu'il y a un peu de folie dans l'air. Et, il ne faut pas s'en cacher, il y a tout un commerce derrière ça. De nouveaux millionnaires naissent au gré des nouveautés. Et je ne suis pas sûr que c'est toujours pour le mieux.

Mais, même à mon âge, je demeure friand des nouvelles technologie et je continue du suivre des cours d'informatique au Collège. C'est ce que je ferai ce soir.

Je suis trois émissions de télé par semaine. L'une d'elle: "En Thérapie" est géniale. Je ne sais pas si vous avez cette série. C'est génial. Tout se passe dans un bureau. Donc, c'est simple et pas cher à produire. J'aime ce qui est simple.

J'ai changé dernièrement un congélateur que j'avais acheté en 1970. Il fonctionnait encore très bien. Je l'ai changé simplement parce que j'en avais un plus petit. Aujourd'hui, après 15 ans, on est chanceux si ça marche encore. Et nos gouvernements nous invitent à éviter le gaspillage. On a des bac de récupértion pour tout. Mais on laisse fabriquer des produits qu'on devra envoyer vite au rebut pour faire place à la nouveauté.

A l'école, on ne fournit plus de livres scolaires au primaire. On fait acheter des tablettes électroniques. Les livres télécharghés s'effacent automatiquement après 3 ans...

Dédé a dit…

>claude: tu vas pouvoir recommencer à regarder le tennis car Federer ne gagne plus. :-) Mais je suis d'accord avec toi, ne jetons pas la pierre sur nos téléviseurs, ils servent quand même à quelque chose et surtout, cela pourrait les casser, ce qui serait dommage, il faut en convenir.

>elfi: si vous la jetez par la fenêtre, attention à ce qu'il n'y ait personne dessous.

>jackss: je ne connais pas "en thérapie". Avec le boulot que je fais, j'ai l'impression que je suis dans une telle série tous les jours. Je ne coûte par trop cher à l'état et beaucoup de choses se passent dans mon bureau. :-)
Je pense que les appareils électroménagers d'un temps fonctionnaient mieux et plus longtemps. Ils étaient plus solides et avaient moins d'options. Maintenant je vois mon téléphone portable. Si je l'utilise beaucoup, je dois le recharger tous les jours. Mon tout premier téléphone tenait toute une semaine, voire plus. Alors on achète, on consomme et ensuite on jette.

Quant à l'école, on donne encore des livres à nos enfants ici et heureusement!

Cergie a dit…

Coucou ! Je passerai plus tard, il faut que j'aille acheter des tomates au marché (la petite personne les aime beaucoup) !

claude a dit…

Ce qui est bien dans les nouvelles télés c'est qu'il n'y a plus de tube cathodique.
Ton prochain titre pourra être
la complainte de l'écran plat.
Je suis pour les livres à l'école et non les ordis ou autres tablettes.
En parlant de conso, on vient de changer de chauffe-eau. Il aura duré 13 ans contre 18 le précédent.
Je parie que dans 10 c'est à recom'.

Cergie a dit…

"La complainte du tube cathodique" c'est un titre à la Amélie Nothomb.......
Tu t'es rendue compte que ta vision du monde était dépendante des progrès de la technologie. Moi pareil, lorsque je passe d'un écran d'ordi à l'autre je ne vois pas mes photos avec le même oeil...
Lorsque Pat est allé acheter notre première télé alors que j'étais à la maternité avec notre petit troisième, il l'a portée de ses deux mains avec le n°2 sur les épaules. C'était vraiment une toute petite télé mais hélas l'emballage augmenatit considérablement son volume. Notre télé actuelle est celle que ce susdit second enfant nous a refilée quand il en a acheté une autre. Je ne sais pas m'en servir car il y a des combines, rapport je crois à la TNT que nous décodons avec un petit bitonio, mais je ne me plains pas, je passais autrefois beaucoup de temps à regarder l'après-midi des émissions sur les papous..

Cergie a dit…

(Je te déconseille de t'offrir un appareil à tout faire, car alors la plus petite panne te replongerait dans l'âge des cavernes, celui où l'on cuisine au feu de bois allumé avec des silex et où l'on voit le monde à la lueur de ce qui se présente à l'entrée de la tanière)

Jackss a dit…

En 1980, j'avais suivi une formation d'un mois dans un centre IBM. La compagnie nous parlait des technologies du futur. On nous avait parlé de la dernière merveille: un écran plat, large, pas plus épais qu'un cadre pouvant être accroché à un mur.

On avait ajouté cependant que cette petite merveille ne pourrait être mise en marcher avant plusieurs dizaines d'années. Pouquoi? Afin d'y aller progressivement pour inciter les consommateurs à vouloir améliorer constamment ce qu'ils avaient déjà.

Lors de cette formation en 1980, IBM nous avait montré un gros photocopieur très spécial de la dimension d'un congélateur. On nous avait fait une démonstration strupéfiante. On mettait un document à photocopier, on entrait un code et en actionnant le télécopieur, le document nés 'imprimait pas sur place, mais à New-York. J'étais tellement impressionné que je racontait à tout le monde ce que j'avais vu. Aujourd'hui, il en faut bien plus pour nous impressionner. Je dirais même que nous avons perdu la capacité d'être impressionné.

Même les producteurs d'émissions de télé ne savent plus quoi inventer pour nous impressionner.

Alain a dit…

Profitons-en tant que les centrales nucléaires nous fournissent encore du courant, après, comme "fenêtre sur le monde" il nous restera les terrasses de café...si elles n'ont pas été englouties par la montée des eaux, bien sur. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai un coup de mou ce matin !

claude a dit…

En guise de télé on peut toujours regarder sa cheminée avec un beau et bon feu dedans (c'est jamais pareil), avec un bouquin dans les deux mains où une pelote de coton et un crochet dans les dix doigts.
Alain, prend un mars et ça va repartir !

Marguerite-marie a dit…

c'est sûr que ça change vite ma pauv'dame!!!
je ne suis pas une téléphage mais le soir j'aime m'allonger sur le divan avec un coussin derrière la tête, et regarder ce que généralement mon mari spécialiste du Zapping choisit sauf certaines émissions que j'ai décidé obligatoires.
je ne sais pas comment c'est en Suisse mais ici certains opérateurs qui veulent t'imposer leur "box" (internet, télé, téléphone fixe voir même portable) à des prix défiant toute concurrence... je connais pas mal de gens qui attendent des semaines voire des mois pour que tout marche correctement.
Moi, j'ai un forfait ligne fixe+internet, un autre téléphone mobile et la télé avec antenne collective.
C'est sûrement plus cher mais tout marche (touchons du bois!)
Bises de Bretagne

Dédé a dit…

>cergie: tu regardais des émissions sur les papous? Tu crois que les papous ont des télévisions? Je pense qu'il doit y avoir peut-être une télévision dans le village et encore... et je suis sûre qu'ils sont tout autant heureux que nous. Surtout les papous qui n'ont pas de poux et qui sont papas.

>jackss: c'est vrai qu'on a assisté à des évolutions techniques incroyables ces dernières années mais il faut souhaiter que toutes ces nouvelles technologies ne nous fassent pas oublier l'essentiel: les autres et les autres pas seulement sur un écran d'ordinateur, de télévision ou de téléphone portable.

>alain: Si la terrasse est dans les Alpes, on est peut-être un peu plus à l'abri.

>claude: pas de cheminée chez moi...

>marie-marguerite: je vais me renseigner mais cela me fait peur déjà à l'avance... :-))

Peter Olson a dit…

Je viens de changer mon PC (avec Windows 8) et mon téléphone mobile. Mon ancien PC mettait à la fin une demi-heure pour démarrer… Avec mes points, j’ai réalisé que j’avais à payer que 30 € pour changer mon ancienne iPhone pour un nouveau (4G). Je passe maintenant mon temps à apprendre et à tout faire fonctionner… à peu près aussi bien que les anciens appareils. J’ai un forfait pour tout (j’ai honte de dire combien je paye… trop). Le box, le décodeur… sont les derniers modèles (trois changement depuis six mois)… J’ai la fibre optique… Alors, tout devrait marcher à merveille. Pourtant, je n’ai pas de difficultés de mémoriser le numéro d’appel pour le service de dépannage. Est-ce qu’on doit changer d’opérateur ? Il semble que tout le monde a des problèmes.
Le monde de communications change et il semble qu’il faut changer avec, même à non âge. On voit encore quelques personnes (plus ou moins âgés) vivre sans PC, iPad, IPhone… Je ne sais pas s’ils ont raison ? Dans ma vie professionnelle, j’ai vécu la révolution informatique. Certains ont essayé de résister et ont assez vite compris qu’ils avaient tort. J’ai essayé de jouer le jeu, suivre l’évolution. Alors maintenant à la retraite je fais la même chose. Je suppose que j’ai raison – surtout, ça m’a permis de rencontrer un monde de bloggeurs… et bloggeuses !

Dédé a dit…

>peter: youpie! c'est vrai que c'est grâce à nos petits ordinateurs qu'une communauté s'est créée et c'est tant mieux. Ce que je déplore c'est que l'on doive changer d'appareils pour suivre les nouveaux abonnements alors que les anciens fonctionnent toujours très bien.
Et il ne faut pas se leurrer. Les téléphones portables sont moins résistants que par le passé et durent moins longtemps. Et le consommateur achète alors un autre appareil.

Bon, Peter, c'est quoi le code de ton wifi chez toi? :-))))

claude a dit…

Mon PC à moi marque des signes de faiblesse. Je suis bonne pour faire comme Peter passer à un nouveau avec windows 8.
Moi pas avoir d'Iphone ou d'Ipad, mon vieux portable fait l'affaire pour le peu que je m'en sers. J'ai un forfait d'enfer. L'ordinateur a ça de beaucoup plus important que la télé,derrière notre écran, nous nous sommes fait des amis, avec la téloche, c'est difficile.

hpy a dit…

Je me demande si on n est pas aussi bien SANS qu AVEC tv? Et je crains de connaître la réponse.

claude a dit…

C'est à dire qu'en ce moment il ne faudrait regarder qu'autre choses que les infos.